Développement du district des montagnes/ Des jeunes s’organisent en union

Les jeunes du district des montagnes réunis ce samedi 4 septembre 2021 en assemblée générale constitutive, dans un hôtel de la ville de Man ont mis sous les fonds baptismaux une nouvelle association dénommée « Jeunesse unie pour le développement du district des montagnes », (JUDOM).

En initiant cette association censée rassembler la grande majorité des jeunes du district des montagnes sans distinction d’origine, de parti politique ni de religion, se veut un cadre pour réfléchir et poser des actions concrètes de développement durable avec une approche inclusive.    Selon le président du comité ad’hoc,  pour la création de l’association Diangoné Sehouei Bi, la région a connu beaucoup  de divergence, et cela a eu pour conséquence son retard en matière de développement. Toute chose qui emmène les jeunes à se mettre ensemble en adoptant les textes de l’association et en élisant un nouveau président qui est le choix de la majorité des jeunes du district.

Dans son mot d’ouverture, le délégué régional du conseil national de la jeunesse, Bamba Ali  a salué « la belle » mobilisation des jeunes du district avant de leur traduire ses encouragements et sa disponibilité à les accompagner. « En abandonnant vos tâches et vos loisirs du week-end pour être ici, vous démontrez avec éloquence votre intérêt pour le développement du district. Vous convenez avec moi que c’est dans l’union, l’entente, la solidarité et le respect mutuel que nous pourrons apporter notre contribution à l’édification d’un district développé, prospère où il fait bon vivre », a déclaré Bamba Ali, le tout nouveau délégué régional du Conseil national de la jeunesse du Tonkpi.

Après l’adoption des textes sous réserve de quelques amendements, les jeunes du district des montagnes ont élu leur tout nouveau président. Il s’agit de Bangnié Landry, étudiant doctorant au laboratoire de biologie et santé à l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan. Il se dit conscient de la tâche qui l’attend pour sa première mandature de deux ans. « Notre district a connu beaucoup de conflits intercommunautaires. Il est question pour nous de tout mettre en œuvre pour que règne  un climat de paix et de cohésion social. C’est d’ailleurs pour cela que je place mon mandat sous le sceau du rassemblement, de la cohésion sociale pour un développement qui atteint la vitesse exponentielle », a-t-il déclaré dès son élection.   Pour lui, la jeunesse étant le socle du développement, il est question pour lui et son bureau de réunir tous les jeunes natifs, comme résidents, de tous les origines et de tous les bords politiques autour d’un idéal commun, dans un climat de convivialité et de cohésion. « Nous comptons œuvrer aussi pour l’insertion des jeunes. Longtemps nous avons été instrumentalisés. C’est le moment pour nous de comprendre que la jeunesse doit être l’instrument du développement. C’est nous la force vive, la crème que nous devons mettre à la disposition du district pour booster son développement », a-t-il lancé.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *