Man/ Lancement de l’opération épervier 7 : Les forces de l’ordre invitées à changer de posture

Ce jeudi 16 septembre 2021 dans l’après-midi a eu lieu le lancement officiel de l’opération épervier 7 par le secrétaire général 2 de la préfecture de Man. Une occasion mise à profit par la hiérarchie des forces de défenses et de sécurité pour exhorter leurs hommes à changer de posture et à plus de vigilance dans la sécurisation des personnes et des biens.

Ce sont plus de 500 policiers, gendarmes et forces armées de Côte d’Ivoire qui sont mobilisés pour la mise en œuvre de l’opération épervier 7 à l’instar des 12 préfectures de police du pays en présence des commandant de la compagnie et de l’escadron mobile de la gendarmerie et des différents commissaires et chefs d’unité de la police nationale. « Il nous est demandé un effort supplémentaire dans cette opération appelée épervier 7. Il s’agit de changer de posture, de redoubler de vigilance. Il y a un certain nombre d’actes que nous devons poser et il y a d’autres que nous devons éviter », a indiqué le commissaire divisionnaire Roger Kouakou, préfet de police adjoint de Man, représentant le préfet de police de Man, le commissaire divisionnaire Ouattara Ibrahima. Selon lui, il est question d’une occupation rationnelle du terrain pour la sécurisation des personnes et des biens. La lutte contre toute sorte d’actes d’incivilité à savoir, dégager tous ceux qui organisent des gares routières anarchiques. Il s’agit aussi de contrôler des pièces afférentes aux véhicules, aux motos et aux tricycles.

« Avec les nouvelles mesures, nous allons redoubler de vigilance. Nous allons être certes courtois mais fermes aux contrôles sans brutalité. La force est avec nous et il ne faut pas en abuser. Il faut agir et poser les actes dans les règles de l’art », a conseillé l’officier supérieur de la police nationale. Il a aussi ajouté que cette opération « épervier 7 » doit porter sur la destruction des fumoirs et la traque de la consommation, le trafic et la vente de toute sorte de drogue. Il est aussi question de sécurisation des commerces, des banques, des administrations, et tout ce qui est édifices importants.

L’officier supérieur a souligné que la réussite de cette opération passe aussi par le rappel et le respect des consignes. « Il faut savoir utiliser l’arme que nous avons. L’arme de dotation individuelle et les armes collectives ainsi que tout ce qui est matériel de l’ordre. Nous devons toujours agir en légitime défense ou de présomption de légitime défense », a-t-il expliqué. Les agents ont été exhortés à éviter l’usage de la violence. A éviter la brutalité inutile, à toujours se référer à la hiérarchie face à certaines situations difficiles.

Le commissaire divisionnaire a aussi invité les forces de l’ordre à entretenir de bons rapports avec les populations civiles, de bonnes relations entre frères d’armes et de bons rapports avec la hiérarchie.

« Évitez d’agir seul et de façon violente au risque de vous retrouver dans des situation difficiles et face au tribunal militaire. Il faut agir de façon respectable et correcte », a-t-il insisté.

Le secrétaire général 2 de la préfecture de Man Serge Sylvain Koutouan a pour sa part, au nom du gouvernement et au nom du préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man, engagé les agents des forces de défenses et de sécurité à traduire dans les actes les conseils que leur hiérarchie vient de leur donner. « Vous détenez maintenant une feuille de route très claire pour agir. Tout en respectant la déontologie qui commande votre fonction et qui commande votre mission qui aujourd’hui se renforce. Vous devez combattre l’insécurité à tout point de vue dans le respect et la courtoisie », a exhorté l’autorité administrative.

Pour lui, les forces présentes doivent veiller à ce qu’il n’y ait plus d’incivisme dans le département, plus de braquage, et que tout acte délictueux soit combattu. Il a encouragé les forces à faire honneur à la république sous l’autorité de leur hiérarchie et faisant en sorte que le bilan soit positif au terme de cette opération qui doit durer environ 9 mois.

Kindo Ousseny à Man

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *