Touba/ Maouloud : Moussa Sanogo et le Bafing prie pour le Président Alassane Ouattara

En prélude à la commémoration du Maouloud célébré dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 octobre sur toute l’étendue du territoire national, le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a initié le vendredi 15 octobre 2021, dans la région du Bafing, des prières pour le Président de la République Alassane Ouattara et la Nation ivoirienne.

Ces prières conduites par les imams ont été marquées par la lecture intégrale du Coran dans toutes les mosquées de la région. Celles-ci ont été ponctuées dans les trois chefs-lieux de département de bénédictions prononcées par les imams, en présence du ministre du Budget. À Ouaninou, Koro et Touba, leurs adresses à Dieu ont porté sur la paix, la cohésion sociale, le bien-être de tous, etc.

Accompagné d’élus et cadres de la région, dont la première vice-présidente du Sénat, Hadja Sarah Sako, le ministre a justifié l’organisation de ces prières éclatées à travers le Bafing par le besoin de faire en sorte que la paix règne dans le pays et que l’entente, le bonheur soient partagés. « Cela passe par des prières au Tout puissant. Nous sommes sur une terre de croyants. Nous prions aussi pour que les premières autorités du pays soient inspirées par le divin dans leur action à la tête de la Nation, pour nous permettre de continuer notre marche en avant », a ajouté Moussa Sanogo. S’appuyant sur un passage du coran, il a affirmé que pour être véritablement croyant, il faut aimer son prochain comme soi-même.

Après avoir parcouru les chefs-lieux des trois départements, il a exprimé sa joie de savoir que tous, imams et fidèles musulmans, ont adhéré à l’idée de prier pour la bonne marche du pays. « Tous les imams sont là. C’est d’abord un signe d’unité, de cohésion et d’union. C’est ensemble qu’on peut aller loin. Le fait qu’on puisse se rassembler ainsi et émettre des prières accroit la portée de leurs actions. C’est vraiment une grande joie qui m’anime», s’est-il réjoui.

A Ouaninou, l’imam de la grande mosquée, Bamba Soualio, a salué l’initiation de cette prière qui était à sa deuxième édition. Pour sa part, l’imam de Booko, Diomandé Amadou, par ailleurs président départemental du COSIM de Koro, a prôné la culture de la paix, la tolérance et la fraternité, des valeurs essentielles pour construire une nation forte. Il a par ailleurs rendu hommage au ministre Moussa Sanogo pour ses bonnes œuvres tant en faveur des imams que l’ensemble des populations. À Touba, l’imam central Fadiga Anlidjou a abondé dans le même sens, appelant les populations à cultiver le vivre-ensemble qui consiste à s’accepter mutuellement malgré les différences.

Ces prières ont été réitéré dans toutes les mosquées de la région du Bafing lors de la commémoration, dans la nuit de dimanche au lundi dernier, de la naissance du prophète de l’islam ou nuit du Maouloud.

Cheick Lamine

Partager, c'est aimer!
Shares

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *