Tonkpi/ EGENA : Les maux du système éducatif régional passés au peigne fin

Les concertations régionales des États généraux de l’Education nationale (EGENA) région du Tonkpi se sont déroulées du mardi 2 au mercredi 3 novembre dernier à Man. Ont pris part à ces deux jours d’intense consultations, les chefs d’établissement, les autorités préfectorales, les autorités politiques, les élèves, les maîtres-élèves, les responsables du système éducatif de la région du Tonkpi, les partenaires de l’éducation nationale (parents d’élèves, président des jeunes, femmes, société civile, chefferie).

Durant ces deux jours d’intenses activités, les différents acteurs suscités ont réfléchi sur sept (07) thématiques majeurs pour ressortir les maux qui gangrènent le système éducatif dans la région du Tonkpi et en sortir des recommandations fortes.

Ces thématiques sont, entres autres, le cadre légal et la politique éducative, inclusion et genre, qualité des enseignements-apprentisages, pertinence et efficacité interne et externe, la gestion des flux et des passerelles et planification des situations d’urgence et de crise, société aprenante, gouvernance et gestion y compris dialogue social et mécanisme de financement, digitalisation du système éducatif: enjeux et perspectives.

Ces concertations visent à disposer des données régionales sur le système éducatif et les faire connaître aux populations afin que les recommandations qui en sortent, permettent de remédier aux maux qui minent le système éducatif dans la région du Tonkpi.

Après deux jours de débats houleux suivis de réflexions accrues, les participants regroupés en sept (07) commissions ont sorti des propositions poignantes touchant tous les aspects à savoir le plan réglementaire et environnementale, Pédagogique et didactique, infrastructures, financier et social en tenant compte bien évidemment des réalités de la région du Tonkpi.

L’inspecteur Lohoues, chef de délégation dans le grand Ouest s’est félicité de la qualité des travaux et de la multiplicité des recommandations.

Il a précisé que les recommandations du District des montagnes en fonction des réalités de chaque région seront toutes consignées dans un document commun qui sera reversé au niveau national pour les conclusions.

Préfet de région, préfet du département de Man, Jean Cyrille Attri, présidant ces travaux, a félicité les acteurs qui ont planché durant deux jours, sans complaisance, sur les maux du système éducatif dans la région.« Nous osons espérer que ces deux jours très enrichissants seront bénéfiques pour notre système éducatif. Nous sommes tous d’accord que nous sommes engagés pour construire un ivoirien nouveau. Nous avons donc la responsabilité de nous associer à cette volonté. Mme le ministre a désormais un tableau de bord pour aider la communauté éducative du Tonkpi», a-t-il conclu.

Doumbia Seydou Badian

Partager, c'est aimer!
Shares

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *