Man/ Fin de parcours pour un criminel en fuite

Le mercredi 17 novembre, la direction régionale de la police criminelle de Man a mis la main sur un dangereux criminel en fuite qui s’est évadé récemment du tribunal de première instance de Bouaké. Il a été présenté à la presse par le préfet de police de Man, le commissaire divisionnaire Ouattara Bahima, qui avait à ses côtés ses collaborateurs de la police criminelle.

Ce matin le chef de service de la police criminelle, le capitaine Beugré qui est à ma gauche m’a joint pour me signifier que le nommé Gnana Bi Tra Rodrigue, connu sous le sobriquet de Héro ou « Je t’aime », est aperçu dans la ville de Man. Alors je lui ai dit qu’il fallait avec célérité mettre la main sur lui. En réalité Héro ou Gnana Bi est l’individu qu’est évadé du tribunal de Bouaké. Comme il est connu dans nos fichier puisque nous l’avons déféré par mainte fois ; malheureusement il a pu s’évader. Nous n’avions pas de doute sur son identité. Et nos hommes de la police criminelle ont pu l’interpeler », a expliqué le commissaire divisionnaire de police. L’officier supérieur de la police a saisi l’occasion pour rappeler les consignes de sa hiérarchie, les consignes de monsieur le Directeur général de la police nationale. « Rappeler la population que sa police est à ses côtés. Et que de quelque situation qu’il soit, la police est apte à relever les défis », a-t-il assuré.

Cne Beugré Dakouri chef de service régional de la police criminelle a soutenu que le sieur Gnana Bih Tra Rodrigue alias Héro a déjà été interpellé par ses services pour un cas de vol à mains armées d’une maison d’Orange money qu’ils avaient braqué, il avait aussi été cité dans un braquage d’un véhicule de transports de fonds de la compagnie Brings sur la route de Bondoukou. Il était aussi auteur d’une évasion à la prison de Gagnoa. Lui et sa bande ont attaqué la préfecture de police de Daloa où des armes des policiers ont été retrouvées sur eux et c’est lui encore tout récemment qui s’est évadé du tribunal de Bouaké.

« Depuis fort longtemps nous on le recherche. Comme il est très dangereux, nous avons toujours ouvert les oreilles et les yeux. Il y a environ une semaine que nous avons eu vent de ce qu’il serait dans la ville de Man. Ce matin on avait plus de précisions et nous sommes allées le prendre. C’est un individu qui change régulièrement de tenue pour se camoufler. C’est après une planque près de sa cachette que nous avons pu mettre la main sur lui», a-t-il souligné. Le tristement célèbre criminel avec son palmarès bien fourni est aussitôt mis à la disposition du tribunal de première instance de Man qui va décider de son sort.

Kindo Ousseny à Man

Partager, c'est aimer!
Shares

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *