Man/ Après avoir reçu 17 milliards de fonds Covid : Les producteurs veulent une rallonge de la cagnotte

En prélude à une grande journée d’hommage au chef de l’Etat le 04 juin 2022 prochain, les responsables des organisations professionnelles agricoles ont entrepris une tournée dans les régions du pays. À cette occasion, le chef de la délégation Koffi Kanga a expliqué la clé de répartition de ces fonds et a annoncé des démarches auprès du chef de l’Etat pour une augmentation de l’aide financière aux producteurs. C’était le samedi 14 mai à la chambre d’agriculture de Man.  

Les organisations professionnelles de la filière café cacao veulent manifester leur reconnaissance au chef de l’Etat le 04 juin prochain à la place Jean Paul 2 de Yamoussoukro. Pour mobiliser le maximum de producteurs à leur cause, les responsables de la filière ont entrepris une tournée d’explication dans les régions.

Ce samedi 14 mai, la délégation conduite par Kanga Koffi, président de l’Association nationale des producteurs de café cacao de Côte d’Ivoire Anaproci, et président du comité de mobilisation pour la journée d’hommage en l’honneur du président de la république a expliqué les enjeux de cette rencontres. « Cette journée est une reconnaissance à l’appui de 17 milliards au bénéfice des producteurs et acteurs de la filière du fait de la pandémie de la Covid 19. Cette pandémie a eu un impact négatif sur la filière café cacao. Et le président Alassane Ouattara a apporté un soutien aux producteurs. Les paiements sont en cours et nous avons décidé de marquer un arrêt pour lui dire merci », a-t-il indiqué. Selon lui, ce sera aussi l’occasion de communier avec le chef de l’Etat pour lui exprimer d’autres préoccupations en vue de rehausser le niveau de vie des producteurs. « Sur les 17 milliards, c’est 12 milliards qui reviennent aux producteurs et aux organisations des sociétés coopératives. C’est bon comme action. Mais nous comptons demander une rallonge de cette somme au chef de l’Etat pour permettre à la plus grande majorité des producteurs d’en bénéficier. Nous comptons aussi négocier un fonds de garantie pour permettre aux coopératives d’être soutenues et éviter d’être trop dépendantes des banques qui peinent à accompagner les sociétés coopératives dans leurs activités », a-t-il annoncé.

Kanga a souligné que c’est au moins 40 milles producteurs qui sont attendus à Yamoussoukro.

Doua Blondé Obed, président de l’Association des producteurs professionnels de Côte d’Ivoire, chargé de la mobilisation des producteurs, s’est voulu rassurant quant à la mise à disposition des fonds auprès des bénéficiaires. « Nous sommes venus vous dire que d’ici le 25 de ce mois, 90% des coopératives auront leur argent dans leurs mains », a-t-il confié. D’après lui, aujourd’hui, l’unité est de mise dans la filière. « Il est important qu’on explique aux planteurs que la réforme mise en place par le président Alassane Ouattara a beaucoup apporté aux producteurs. Le recensement des producteurs est effectif. Nous sommes en train d’attendre nos cartes professionnelles qui vont nous rendre bankables. Le DRD, qui est le différentiel de revenu décent, est une combinaison de travail fait par le Ghana et la Côte d’Ivoire qui rapporte plus de 500 milliards aux producteurs de café cacao. Et quand on vient nous assister avec 17 milliards, ce n’est pas une affaire de parti politique, c’est une raison de reconnaissance. Des sacrifices se font pour que le prix minimum de 60% soit respecté », a-t-il soutenu. Les producteurs du Tonkpi qui ont bien reçu les messages entendent se mobiliser pour le rendez-vous de Yamoussoukro.

Le sous-préfet de Sandougoussoba, Djekou Faliho Léonard, représentant le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man a salué cette initiative des producteurs avant de les encourager à se mobiliser et à rester solidaires à cet élan de reconnaissance. « Il est important, au regard de ce qui est fait, de marquer un arrêt pour dire merci au donateur et l’encourager à persévérer ou accroître ces actions. Je pense que c’est la meilleure démarche », a relevé l’administrateur civil.

Kindo Ousseny

Partager, c'est aimer!
Shares

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *