Man/ Fête de l’indépendance 2022 : Le préfet annonce la tolérance zéro pour les semeurs de troubles

A Man, la fête de l’indépendance a été marquée par une cérémonie de prise d’armes suivie du discours du préfet, d’un défilé militaire et des couches socioprofessionnelles ainsi que des danses de réjouissance. Dans son adresse à la population, le préfet Célestin Womblegnon a dressé le bilan de la situation socioéconomique et sécuritaire de la région tout en mettant en garde contre les fauteurs de trouble, et ceux qui ne respectent pas les prix des produits de première nécessité.

Le préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man, Célestin Womblegnon s’est réjoui de l’amélioration de la situation sécuritaire en général dans le pays. « Sur le plan sécuritaire, grâce à l’efficacité et au professionnalisme de nos forces armées, notre pays a pu contenir et endiguer les attaques djihadistes dans sa partie septentrionale. Au niveau du département de Man, la situation sécuritaire est relativement calme », s’est-il félicité.

Il a par ailleurs regretté quelques troubles. « Cependant, un phénomène nouveau a été constaté, il s’agit des bagarres rangées entre jeunes adolescents munis d’armes blanches. Ces bagarres ont malheureusement fait des morts et des blessés totalement regrettables », a-t-il déploré. Pour lui ces bagarres auraient pu être évitées si les parents n’avaient démissionné de l’éducation et du bonheur de leurs enfants. « Chers parents, vous devez vous ressaisir car la police et la gendarmerie seront désormais impitoyables dans la gestion de cette situation car notre sécurité collective en dépend», a-t-il prévenu.

S’agissant de la vie chère, l’administrateur civil a rappelé les mesures vigoureuses prises par le gouvernement en vue de réduire la flambée des prix. Parmi ces mesures, l’interdiction de l’exportation des produits de consommation de première nécessité. A ce niveau le chef de l’administration centrale à Man, a décrié la ruse de certains boulangers qui refusent d’appliquer les prix normaux du pain en imposant le pain de 200 francs aux consommateurs. « Le principe, c’est le pain de 150 francs. On ne peut pas passer dans une boulangerie le matin à 6h, le pain de 150 est fini, à midi, fini, le soir fini. C’est une ruse et à partir de la semaine prochaine, celui qui sera pris va assumer l’entière responsabilité de ses actes. Par ailleurs, certains boulangers avaient été avertis sur la grande insalubrité de leurs locaux. Ceux-là avaient 2 mois pour se mettre en règle. Finalement nous sommes au 4ème mois. A la prochaine visite, si leurs locaux sont insalubres, on leur retire leur agrément purement et simplement. L’Etat fait des efforts en soutenant ce secteur mais c’est donc inconcevable qu’en retour, ils ne s’alignent pas. Nous serons impitoyables », a-t-il martelé.

Le préfet a dépeint l’embellie économique de la région dans tous les secteurs d’activité.

Il faut noter que cette célébration de l’indépendance à Man n’a pas dérogé à la tradition. Elle a commencé par la revue du commandant des troupes, le Capitaine Kouakou Krapa, commandant de la première compagnie du bataillon de sécurisation de l’ouest, (BSO). Ensuite le drapeau et sa garde ont été accueillis avant de recevoir les honneurs. Puis le passage en revue des troupes par le commandant d’armes le colonel Soro Dramane, chef de corps du BSO.

C’est à 10 heures que nous avons assisté à l’arrivée du préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man. Il a reçu les honneurs militaires avant de passer en revue les troupes. C’est après son adresse à la population que les différents détachements des forces de défenses et de sécurité ont procédé au défilé militaire. Occasion pour le BSO de dévoiler sa capacité opérationnelle en présentant son arsenal à la population. De quoi rassurer celle-ci. C’est le défilé civil, les danses traditionnelles et un vin d’honneur à la résidence du préfet de la région du Tonkpi, préfet du département de Man qui ont mis fin à la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire à Man.

Kindo Ousseny à Man

Partager, c'est aimer!
Shares

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *