La région du Bafing

Présentation

La région du Bafing est située au Nord-ouest de la Côte d’Ivoire. À cheval entre la forêt au sud et la savane au nord, elle a pour chef lieu de région Touba.

Plusieurs peuplades issus du grand groupe Mandingue peuplent la région.

Les trois départements du Bafing

Ce sont les Mahou ou Mahouka (Ouaninou, Touba, Koonan et Foungbesso); Baralaka (Booko); Finanga ( Borotou); Koroka (Koro); Tinninga (Guinteguela) ;Dan comprenant les Kla et Youanigbê se localisent essentiellement dans la sous-préfecture de Touba et Koonan. À côté de ces derniers en plus des peuples frères des autres régions se trouvent des Guinéens, des Burkinabè.

Le relief est essentiellement composé de plateaux parsemés de collines. On trouve des sommets pouvant atteindre 700 à 1000 m d’altitude.

C’est une région pré-forestière semi-décidue, constituée de hautes herbes et d’arbres: c’est la savane arborée. L’on rencontre des forêts à la broussaille peu agressive dans les zones reculées de Booko, Ouaninou, Guinteguela et Koonan. L’addition de tous ces facteurs donne lieu à un écosystème varié et dense rendant possible les cultures de rente.

Touba, chef lieu de région regorge de nombreuses infrastructures. À savoir, un Centre hospitalier régional, un commissariat de police, une brigade de gendarmerie, quelques infrastructures hôtelières.

Administration

Le Bafing est administré par un conseil régional et constitué de trois département : Touba, Koro et Ouaninou. Les chefs lieux de sous-préfectures sont Touba, Ouaninou, Koonan, Borotou, Booko, Guinteguela, Koro et Foungbesso. Les communes sont: Touba, Ouaninou, Koonan, Guinteguela, Koro, Borotou et Booko.

Économie

Essentiellement agriculteurs, les peuples de la région cultivent le riz, l’igname, le manioc. Depuis des années, les champs d’anacarde s’étendent à perte de vue. Quant au binôme café/cacao, nouvelles trouvailles dans la région, elle se pratique un peu partout dans les trois départements. La sous-préfecture de Guinteguela semble être le grenier en la matière. Hormis ces activités, les populations pratiquent l’élevage

Le sous-sol contient en outre du nickel exploité dans la sous-préfecture de Foungbesso.

Sites touristiques

La région regorge de quelques attraits touristiques qui méritent qu’on y fasse un tour.

Les grottes refuges de Toutié, situées à moins de deux (02) km de Ouaninou. Ces vastes grottes servaient de refuges en temps de guerre.

Les roches sacrées de Silakoro-Ganhoué; dans ces roches se trouvent marqués les traces du passage des érudits Moussa Bakayoko de Koro et son ami Bamba Youssouf de Tiahoué. Ces traces sont assimilés a de l’arabe, des bouilloires et sabots de cheval.

La mosquée plusieurs fois centenaire de Ganhoué; elle est en passe de figurer dans les vestiges immémoriaux de l’UNESCO.

Les silures sacrés de Silakoro, à 13 km de Touba, se trouvent dans un lac intarissable.

Les singes sacrés de Kolon, en grand nombre dans ce village, ne descendent qu’à la demande des garants de la tradition.

Les chutes d’eau de Minbala, situées à 12 km de Touba, très agréable et propice à la détente.

Source: Les Solutions

Crédit photo: Bayo Lynx

 

Dites-le à vos amis