La ville de Man

Situé à 600 km d’Abidjan,  Man est le chef-lieu de la région du Tonkpi et capitale du District des Montagne comprenant également les régions du Guemon et du Cavally. Elle est aussi appelée la “cité des 18 Montagne” à cause des nombreuses chaînes de montagnes qui la ceinturent, situant ainsi la ville à l’intérieur d’une cuvette. C’est une ville de 4140, 7 km2 avec une population estimée à 188 704 habitants, selon le RGPH 2014.
 
Les populations autochtones sont les Dan également appelés Yacouba. On y trouve d’autres ethnies du pays tels que les Toura, les  Wobe, les Guérés, les Mahou (ka), les Malinké, les Koyaka, les Sénoufo et les Baoulé. Les ressortissant de pays voisins et de la sous-région partagent l’espace avec ces derniers. Ainsi on rencontre des Burkinabé, des Guinéens, des Maliens, des Sénégalais et des Nigériens.
 
Man constitue une destination touristique de premier choix en Côte d’Ivoire. En effet, la ville abrite de nombreux sites ( Cascades naturelles de Zadepleu, forêt sacrée de Gbepleu, Le Tonkpi, la Dent de Man…) et attraits touristiques ( les tisserands, les masques…) qui la placent au nombre des villes les plus visitées de Côte d’Ivoire.
 
Accessible par voie aérienne et par la route, la ville renferme des hôtels de hauts et moyens standings, des restaurants aux offres variés ( spécialités européennes et africaine), un Centre hospitalier régional (CHR), une préfecture et deux commissariats de police, une brigade, une compagnie et une légion de gendarmerie.
 
l’Islam et le christianisme sont les religions dominantes parmi les populations. Cependant le culte ancestral reste encore ancré chez les populations locales.
La végétation est dominée par la forêt dense. Le climat est de type tropical. À ce titre l’on trouve sur le marché toutes sortes de produits liés à ce type de climat : banane, patate, manioc, igname, l’huile rouge…
Le café et le cacao sont les principales cultures de rente des paysans.
 
Par Touré Ibrahima

Partagez sur le réseaux sociaux
  • 19
    Shares