Man/ Protection de la flore, la faune et l’eau : Laurent Tchagba partage sa vision avec les eaux et forêts de l’ouest

Le ministre des eaux et forêts Laurent Tchagba séjourne à Man les 14, 15 et 16 juillet 2022 pour dit-il dresser avec ses collaborateurs le bilan à mi-parcours de leurs activités et donner de nouvelles orientations en vue de relever les grands défis qui attendent son département ministériel. Occasion pour lui de partager avec ses collaborateurs sa vision pour la reconstitution du couvert forestier, la conservation de la biodiversité et la protection des ressources en eau.

Le ministre des eaux et forêts a eu un calendrier chargé dans la région du Tonkpi. Après avoir procédé au lancement d’un programme de reboisement dans la forêt classée du Coin dans le département de Facobly, Laurent Tchagba a eu une séance de travail avec ses collaborateurs. Ces travaux sont précédés d’une cérémonie d’ouverture au cours de laquelle le patron des eaux et forêts s’est prononcé sur la nécessité absolue pour tous de s’engager dans la protection des ressources floristiques, fauniques et les ressources en eau du pays.

« Le binôme que constituent l’eau et la forêt connaît des situations de gestion inquiétantes qui participent à la crise environnementale et alimentent le changement climatique », a déploré le premier responsable des eaux et forêts. Selon lui, la Côte d’Ivoire a connu un recul de son couvert forestier. « De 16 millions d’hectares en 1900, nous sommes aujourd’hui à moins de 3 millions d’hectares de forêt. Et cela s’explique par la croissance démographique, l’urbanisation accélérée, la création des zones industrielles, les exploitations agricoles, l’orpaillage clandestin et les feux de brousse. Quant à nos ressources en eau, elles sont de plus en plus menacées par les activités anthropiques et le changement climatique, a-t-il relevé. De quoi offrir de nombreux défis à son département.

« Face à ces incertitudes actuelles, nous avons la responsabilité de restaurer le couvert forestier national en le faisant passer de 3 millions d’hectares de forêts à 6 millions d’hectares à l’horizon 2030, et d’autres parts sécuriser durablement les ressources en eau en quantité et en qualité pour garantir sa disponibilité pour tous les usages », a annoncé le ministre Laurent Tchagba.

Il se dit guidé par le souci de mobiliser les populations autour du reboisement, de la sécurisation des ressources en eau et la protection de la faune. Le ministre a exhorté ses collaborateurs à travailler dans la cohésion, le rassemblement et la discrétion afin qu’ensemble, ils puissent sécuriser la Côte d’Ivoire en matière de ressources naturelles. Pour lui, tout le monde doit être sensibilisé sur l’importance de l’action éco citoyenne.

« C’est le sens de mon invitation à vous impliquer pleinement dans ces travaux qui nous permettent de connaître les véritables réalités de vos directions. Ainsi, nous pourrons prendre les mesures idoines et mettre les moyens à votre disposition pour l’atteinte des objectifs. Car sans forêt, il n’y a pas d’eau, pas d’oxygène donc pas de vie », a-t-il souligné. Face à la question épineuse des flans des montagnes de Man, Laurent Tchagba a annoncé que la ville de Man et ses environs font l’objet d’un programme qu’il a validé et qui sera financé par la Banque Africaine pour le développement pour reboiser tous les flancs des montagnes de sorte à restaurer ces écosystèmes.

A cette cérémonie, le maire de la commune de Man, Aboubakar Fofana, le ministre gouverneur du district des montagnes Albert Flindé et Jeannette Badouel maire de Logoualé représentant le ministre de l’intérieur et de la sécurité, le général Vagondo Diomandé ont tous dressé un tableau sombre de la situation à l’ouest, relevé les atouts de la région avant d’exprimer leur engagement à accompagner les efforts du ministère des eaux et forêt dans la conservation de la biodiversité dans la région.

Kindo Ousseny à Man

Partager, c'est aimer!
Shares

Vous allez aimer aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *